Plan cœur : un retour plutôt raté?

La saison 2 de Plan cœur est disponible depuis le 11 Octobre 2019 sur Netflix. Et dès que j’ai reçu la notification, je me suis précipitée dessus…Si vous n’avez toujours pas vu la première saison, vous devriez aller regarder ASAP. La première saison est un petit bijou...Lors de l’intrigue de fin de la première saison, j’avais déjà réfléchi à toutes les suites possibles et les réalisateurs ont choisi la facilité, ils ont fait tout ce que je ne voulais pas. Pendant de nombreuses scènes, j’ai checké mes notifications sur les réseaux sociaux…d’ennui! Première saison : 8 épisodes, deuxième saison : 6 épisodes, faudra t-il s’attendre à une troisième saison encore plus courte de 4 épisodes? C’était impossible de faire plus d’épisodes parce qu’il n’y a qu’une succession de mauvais choix dans le scénario : on y croit pas, on y croit plus, on ne se foule pas! Pourquoi est-ce si difficile de rester constant pour les productions françaises? À quand un Friends à la française?

Mais de quoi ça parle?

Première saison : Deux ans après sa rupture avec Max, Elsa déprime et n’arrive pas à aller de l’avant. Charlotte et Émilie, ses deux meilleures amies depuis toujours, décident alors d‘engager un gigolo, Jules, afin qu’elle puisse oublier son ex, sans qu’elle le sache…

Au premier abord, ça pourrait sembler léger comme intrigue mais à ma grande surprise, j’ai trouvé cette première saison sympathique, fraîche et moderne. De plus la bande son de la première saison est intéressante, grâce à Plan cœur, j’ai découvert le groupe Bagarre…il y a tout un univers musical que vous pouvez retrouvez ici :

Cette deuxième saison : En apprenant que ses meilleures potes Émilie et Charlotte avaient payé un escort pour lui redonner confiance en elle, Elsa avait décidé de prendre ses distances avec elles. Faute d’idée plus ingénieuse, elle prétend être partie en voyage à Buenos Aires pendant plusieurs mois pour s’aérer l’esprit… sauf qu’elle n’a, en réalité, jamais quitté la ville. Pire encore, elle n’a jamais fait de croix sur son idylle avec Jules et les deux semblent filer le parfait amour. Mais ça, c’était avant que les filles ne reprennent contact et que les complexes d’Elsa resurgissent.

Dès la bande annonce, je m’en suis doutée…

Ce que j’ai aimé

  • Le casting : Ils sont beaux, jeunes et frais, la trentaine comme moi. Généralement, j’ai trouvé que tout le monde jouait bien, c’est le scénario qui fait défaut dans cette deuxième saison. On sent une vraie complicité entre les filles. Elles ont l’air d’être amies dans la vraie vie comme dans la fiction et c’est important.
Trio gagnant

Mention spéciale pour Joséphine Draï et ses jolies rondeurs (une vraie bonasse!)

Joséphine Draï

C’est la première fois que je vois une brochette de si beaux acteurs, tout le monde est beau…Peut-être un peu trop…Mais on va pas se plaindre, je me suis bien rincé l’œil!

Numéro 5 : Yvan Naubron qui est très beau aussi mais son rôle est sous-exploité, il est là pour arranger tout le monde alors qu’il pourrait faire tellement plus.

Mention spéciale pour Marc Ruchmann qui joue Jules et ses yeux magnifiques. Elsa et lui, les personnages principaux, jouent très bien tout ce qui est tension sexuelle, disputes, regards appuyés. Quand ils sont ensemble, comme un couple normal, on s’ennuie! Et c’est ce qui n’a pas fonctionné dans cette deuxième saison. Ils se mettent en valeur uniquement quand leurs personnages sont sous tension, en souffrance ou en pleine séduction.

Marc Ruchmann et ses beaux yeux
  • Paris : Le cadre parisien est parfait pour filmer une comédie romantique. Les bars, les rues, les péniches…Paris, ville romantique, ville lumière, avec du potentiel à chaque coin de rue…il y aurait dû avoir plus de scènes outdoors.
Du love, encore du love…

Ce que je n’ai pas aimé

  • Dans cette saison, c’est Elsa la mytho! : …Et ça ne fonctionne pas, elle ment, elle ment, tel pinocchio et bizarrement ça se voyait comme le nez au milieu de la figure et tout le monde fait semblant de ne rien remarquer, on a un planning à respecter donc Chut, ça tourne! Centrer toute cette saison sur Elsa était une très mauvaise idée. Peut être que c’est quelqu’un d’honnête dans la vraie vie…son visage est tellement expressif, elle s’emmêle les pinceaux, elle raconte n’importe quoi et tout le monde suit le mouvement.
Liar Lying GIF - Find & Share on GIPHY
Elsa aka Miss Pinocchio
  • Le scénario : J’ai dû mal à croire que plusieurs personnes se sont assises, ont discutées et ont validées ce scénario. Les acteurs sont jeunes et beaux, on pouvait aller dans tous les sens, explorer tous les thèmes possibles : secrets de famille, drogue, alcoolisme, voyages, entrepreneuriat entre amis (mais sérieusement, pas un projet bidon!), avortement, infidélité, bisexualité, fétichisme, asexualité et je peux continuer...On veut des situations compliquées, on veut de la souffrance, on veut être surpris…C’est pas compliqué!

Pour l’instant, Netflix n’a pas encore donné son accord pour une troisième saison mais Noémie Sanglio, la co-créatrice et auteure de la série, a affirmé récemment qu’elle était confiante pour la suite et qu’elle avait encore des idées pour 1000 saisons. Sincèrement, je ne vois pas ce qu’on peut proposer avec un final pareil. Y’a rien qui me donne envie de regarder une suite et c’est vraiment dommage, un si bon casting!

2 réflexions sur “Plan cœur : un retour plutôt raté?

  1. S’aimer comme on se quitte : « Il est laid, chauve, j’ai la conviction absolue que ce n’est pas son amant » Lorsqu’un passager ne prend pas son vol aller, certaines compagnies aeriennes peuvent automatiquement annuler son billet retour.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s