Nola Darling n’en fait qu’à sa tête : nouvelle pépite de Spike Lee

Depuis le 24 mai 2019, la saison 2 de Nola Darling n’en fait qu’à sa tête de Spike Lee est disponible sur Netflix. Et franchement, j’ai fini la série en 3 jours…La photographie, la mise en scène, les acteurs, les dialogues…C’est important d’avoir une série actuelle où les noirs sont représentés et sublimés comme sait le faire Spike Lee.

La saison 1 est parfaite et vous devriez aller la regarder tout de suite! Cliquez j’aime sur cet article et allez-y, tout de suite!

Mais, de quoi ça parle?

Nola Darling (DeWanda Rise) est une artiste afro-américaine de 20 ans qui vit à Brooklyn. Jeune femme libre et sans tabou, elle mène une vie sexuelle décomplexée entre ses trois amants et sa maîtresse :  Jamie (Lyriq Bent) un avocat marié, Greer (Cleo Anthony) un mannequin sexy, Mars (Anthony Ramos), un cycliste excentrique, et Opal (Ilfenesh Hadera), sa voisine lesbienne. Entre vie amoureuse et aspirations professionnelles, Nola se cherche, refuse de se laisser enfermer dans le moindre carcan et se construit en dehors des normes et des diktats de la société.

Don’t panic, la série est disponible en français sur Netflix

Ce que j’ai aimé

  • Les différentes scènes à Brooklyn, on a envie de se promener aux côtés des acteurs. D’ailleurs, à moins d’être sourd, Spike Lee dénonce de nombreuses fois la gentrification de Brooklyn. La gentrification ou embourgeoisement en français ou boboïsation (du terme bobo) dans la presse, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d’une couche sociale supérieure. C’est à dire que les bourgeois s’emparent d’un quartier, le transforment et les loyers augmentent significativement à tel point que les habitants de classe moyenne se retrouvent à la rue.
Gentrification
  • L’épisode 5 qui rend hommage à Prince m’a permis de réviser mes classiques. On sent l’amour et le respect de Spike Lee pour cet immense artiste.
Prince
  • La liberté sexuelle de Nola : elle est bisexuelle, elle tombe amoureuse d’une âme plutôt que d’un genre et même si ça peut choquer…Moi, ça me plaît. Dès les premiers épisodes il y a une scène de sexe lesbien super torride et si vous avez l’esprit fermé, passez votre chemin.
  • Dans cette saison, on explore davantage la personnalité de Mars, l’ancien amant de Nola et même s’il semble énervant et un peu looser, il est terriblement attachant et sensible. Il y a une scène où il apprend qu’il aurait pu être père et cette scène m’a dévastée. La déception sur son visage…C’était fort! La série ne se concentre plus vraiment sur Nola, on voit l’évolution de chaque personnage.
Mr Mars
  • La nécessité de faire une thérapie, de voir un psychologue quand on se sent dépassée. On a pas cet automatisme, en tant que noirs, à aller voir un psychologue quand tout va mal. Après sa rupture avec Opal, Nola va voir sa thérapeute et c’est nécessaire parce que tout de suite après elle semble rebondir.
You need therapy?
  • Les coupes afro, les vêtements, les accessoires : j’ai tout aimé, c’est inspirant! Spike Lee a toujours su sublimer les noirs.
  • Mention spéciale pour Michael Luwoye, cet acteur américain d’origine nigérienne. Il est super Hot, son charisme…Il m’a donné chaud! Quand il regarde Nola, quand il touche Nola, quand il fait l’amour avec Nola…C’est de l’art! Leur couple est puissant.
The couple
Encore un peu pour les yeux…
  • L’épisode 7 et son hommage aux habitants de Porto-Rico touchés par l’ouragan Maria. On en parle pas assez, tout est encore à faire! Les personnages ramènent des dons aux habitants et c’est fort, cette entraide, cette solidarité. J’ai aimé voir les personnages danser de la salsa dans la rue et je me suis vue à leur côté, danser toute la nuit. Les paysages de Porto Rico sont époustouflants. La culture portoricaine est unique, intéressante et colorée. De toutes les îles des Caraïbes, Porto Rico a probablement eu le plus grand brassage racial au niveau de la culture — Espagnol, Chinois, Africain, Indien Taïno, Européen, Cubain, Dominicain en plus des expatriés américains. Deux personnages m’ont marqués lors de ce voyage à Porto Rico : La fille d’Oshun et le pêcheur, l’héritage africain de Porto Rico est fort. Je vous laisse les découvrir. Nola va se ressourcer pour pouvoir peindre, elle n’avait plus d’inspiration et ce voyage va la requinquer.
Porto Rico

Ce que je n’ai pas aimé

  • Le personnage de Fat Joe : Winny! à chaque fois, qu’il apparaissait à l’écran, j’étais soit frappé d’ennui ou de rage. Le doublage voix est extrêmement désagréable. Il est maladroit, on ne croit pas une seule seconde à son histoire d’amour avec Shemekka. Il est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.
  • L’art de Nola : je ne l’ai pas trouvé aussi percutant que dans la première saison. Je m’attendais à quelque chose de plus fort. Dans le dernier épisode, il y a toute une montée aux enchères autour d’une oeuvre scandaleuse cachée par un rideau. Quand j’ai finalement vu l’oeuvre, tout est retombé comme un soufflé. Je n’ai pas été touché.
  • Le personnage de Lyriq Bent : Jamie, l’ex de Nola, toujours aussi charmant mais son histoire de divorce ne m’a pas intéressé, j’ai essayé d’accrocher mais rien à faire, je m’ennuyais.
Jamie, super hot! mais super boring!

C’était une bonne saison mais pas aussi réussie que la première! J’attends la saison 3 avec des nouveaux amants, des voyages, de l’art et des problèmes bien sûr!

2 réflexions sur “Nola Darling n’en fait qu’à sa tête : nouvelle pépite de Spike Lee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s