Chambers : Nouvelle série d’horreur sur Netflix

Depuis le 26 avril, Chambers, une série super glauque est disponible sur netflix. Une série d’horreur, avec un super casting, centrée sur une transplantation cardiaque. Fallait y penser!

Tout d’abord, le synopsis :
Après avoir survécu à une crise cardiaque, une jeune femme (Sasha) devient obsédée par le mystère entourant la greffe de cœur qui lui a sauvé la vie. Plus elle se rapproche de la vérité sur la mort soudaine de son donneur, plus elle développe les traits de caractère du défunt dont certains se révèlent terriblement sinistres. 

Voici le trailer pour vous mettre en appétit :

Flippant, n’est-ce pas?

Le casting

Le casting est porté par les sublissimes Uma Thurman (Kill bill) et Tony Goldwin (Scandal).

Sublissime, je vous dit

Il faudrait saluer la performance des jeunes acteurs de la série : Sivan Alyra Rose qui joue le rôle de la jeune indienne navajo de 17 ans, Sasha, qui va subir la transplantation. Griffin Powell-Arcand qui joue le petit ami de Sasha. Kyanna Simone Simpson, dans son rôle de meilleure amie et Nicolas Galitzine, qui joue le rôle du frère jumeau de la défunte.

Ce que j’ai aimé

  • Le décor atypique de l’Arizona : un décor saisissant en plein désert, une vision contrastée entre les réserves amérindiennes pauvres et les quartiers ultra-riches de bourgeois américains. Il y a une scène où une tempête de sable frappe la ville et c’est la beauté au milieu du chaos.
Boire un verre pendant la tempête de sable oklm
  • La culture Diné des indiens navajo et leurs croyances : un thème très peu abordé dans le domaine de la cinématographie. J’aime cette mise en avant, cette identité indienne. Est-ce que la série aurait eu la même portée si l’actrice principale était noire ou blanche? Certainement pas! Il fallait une culture qui accorde beaucoup d’importance aux signes de la vie, au mystique et aux esprits.
  • Les différents aspects de la féminité qui amène du réalisme : les règles, un déni de grossesse, la virginité, la mammographie, l’absence de sexe dans le couple, le désir sexuel des jeunes. Je ne vais pas entrer dans les détails pour ne pas spoiler.
  • L’évocation du problème de la drogue chez les indiens navajo et les bourgeois. Il faut noter qu’il y a toujours ce parallèle entre les deux mondes.
  • C’est peut être anodin mais j’ai aimé : les vêtements et les accessoires des acteurs. Mention spéciale pour Nicolas Galitzine et ses superbes chemises. Le nail art sur les doigts de Sasha, les boucles d’oreilles toujours fun de sa meilleure amie.
  • Le thème de la transplantation cardiaque totalement fascinant : Que reste t-il du défunt quand il fait un don d’organes? Nos organes ont-ils une mémoire?
    Les transplantés cardiaques sont quelques uns à raconter avoir reçu, en plus du cœur, certains traits de la personnalité de leur donneur, mais il n’y a pas de preuves scientifiques. L’histoire la plus connue est probablement celle de Claire Sylvia, ancienne danseuse professionnelle à qui on a greffé le cœur d’un jeune homme de 18 ans mort dans un accident de moto. Dans son livre intitulé Mon cœur est un autre, elle raconte qu’elle a commencé à avoir de folles envies de bières et de poulet Kfc après l’opération – des choses que le donneur appréciait.
  • Le thème de la secte : au début j’ai pensé que c’était encore un de ces rassemblements New Age de bourgeois américains qui font du yoga et boivent du thé vert en récitant des préceptes bouddhistes. Si seulement…
  • Le thème du deuil : la douleur de la perte d’un être cher est très bien retranscrite. Les souvenirs du défunt sont omniprésents, les personnages sont malheureux et ont y croit.
  • Le lien malsain entre la famille du donneur et celle du transplanté : un lien énervant mais nécessaire pour bien planter l’histoire

Ce que je n’ai pas aimé

  • La lenteur : tout est évident et pourtant la trame traîne des pieds.
  • La confusion entre la réalité et les hallucinations. Il y a certaines scènes que je n’arrive toujours pas à m’expliquer. Peut être que c’est une confusion voulue par la réalisatrice Leah Rachel.
  • L’épisode 9 et ses questionnements.

J’aimerais entrer plus en détails sur les points forts et les points faibles de la série mais c’est impossible sans spoiler. Cependant, c’est clairement une série à voir et j’attends la saison 2 avec impatience!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s